Compte rendu U19 – 15 fév. 2020

USI 13 – Le Puy 19 : encore un cruel dénouement

Sur leur pelouse face au Puy, l’USI savait qu’il recevait une « grosse » équipe et ce fût bien le cas. Avec des gabarits imposants, les ponots allaient s’appuyer sur leur jeu d’avants tout au long de la rencontre.

Une bonne conquête et un jeu au près systématique notamment dans le fermé, voilà ce qui allait être proposé à une défense issoiriennne, plaquant à tour de bras mais qui allait céder sur trois essais similaires des gars de la Haute-Loire suite à des groupés pénétrants des « gros » : pas très emballant comme jeu mais diablement efficace. Pourtant, nos jeunes faisaient la course en tête en menant 10 à 0 suite à un magnifique essai des arrières attaquant de leurs 22 mètres et une pénalité. Pourtant, juste avant la pause , l’USI encaissait 2 essais en 3 minutes suite à des touches non trouvées qui permettaient aux visiteurs de remettre la pression dans notre camp et de faire parler leur puissance collective sur 2 touches à 5 mètres.

A l’attaque de la seconde période, l’USI, pas découragé, remettait enfin un peu la main sur la ballon et repassait devant 13-12 à la 47ème sur une pénalité des 40 mètres. Malgré tout, nos jeunes gérait très mal l’appui du vent qui soufflait pourtant en leur faveur et se montraient déficients dans un jeu au pied qui aurait permis de repousser systématiquement le Puy loin dans leur camp. La pression se faisait ainsi de plus en plus forte au fil des minutes et on assistait à « money time » irrespirable avec des issoiriens arcboutés sur leur ligne repoussant de nombreuses fois des visiteurs et, malheureusement sur la dernière pénalité jouée à la main, toujours en groupé collectif de leur avants, l’USI cédait et concédait un essai fatal à la dernière seconde puisque l’arbitre sifflait la fin de la partie après la transformation.

Sur la physionomie de la rencontre, la victoire n’est pas illogique pour des ponots très dominateurs dans l’ensemble mais c’est quand même rageant de concéder une deuxième défaite à l’ultime seconde, comme à Arpajon, qui plus est, face à nos 2 adversaires à la course pour les 2 premières places.

Toutefois, rien n’est perdu car les issoiriens ont encore leur destin en main mais il faudra désormais faire un sans faute lors de la phase retour à commencer par la réception d’Arpajon la semaine prochaine où le succès s’avérera impératif.

Laisser un commentaire