Compte rendu de la finale à Villefranche sur Saône – 23 Juin 2019

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE FEDERALE 2

A VILLEFRANCHE SUR SAONE : ISSOIRE-RUMILLY

ISSOIRE CHAMPION DE FRANCE

C’est dans la fournaise du stade de l’Escale, devant un nombreux public, composé en majorité de supporters issoiriens que les mauves et noirs ont magnifiquement remporté le premier titre sénior  de l’histoire du club et pas le moindre, celui de Fédérale 2.

Pourtant, tout commence mal, avec dès la deuxième minute, un essai non transformé de Rumilly et deux pénalités presque successives réussies par son botteur (11 à 0). Nous sommes à la 16e mn, Issoire pris par l’émotion va pourtant reprendre vie, d’abord par une pénalité d’A. Bourliaud à la 18e mn, puis par un essai du tonitruant deuxième ligne issoirien, G. Cubizolles à la 39e mn, transformé par l’inévitable A. Bourliaud.

10-11 à la mi-temps en faveur des hauts savoyards, les hommes de M. Amblard ont bien réagi.

En seconde période, nos joueurs encaissent deux essais à la 44e et 50e mn, ce qui avec les transformations portent le score à 25 à 10. Tout va mal, les supporters issoiriens donnent de la voix, plus que ceux de Rumilly, la banda tourne à plein, et A. Bourliaud passe les quatre pénalités qui se présentent (22-25). La terrible « sangsue » mauve et noire s’accroche et sa succion de l’adversaire doit l’amener au bout du rêve, lorsque sur une fantastique attaque, la balle vole de mains en mains, pour arriver dans celles du gamin C. Renoux (19 ans), qui sans se poser de questions, fait exploser sa vélocité pour aplatir derrière la ligne. Ce deuxième essai est transformé par P.E. Baudonnat (21 ans), entré à la place d’A. Bourliaud (29-25). Il reste cinq minutes à jouer, Rumilly est « cuit », et s’arrange pour faire simuler les mêlées, enfoncés qu’ils sont par le pack issoirien. Pourtant, sur une pénal-touche, et une portée à 10 joueurs ou plus, le ballon est extrait par les rouges et envoyé à un joueur isolé, loin en bord de touche. Ce dernier marque l’essai qui redonne l’avantage aux rumilliens (29-30).

Ce ne sera qu’un dernier feu de paille, rapidement éteint par P.E. Baudonnat, sur une dernière pénalité, reflétant si bien le manque de lucidité de Rumilly, sur ce qui devait être la dernière action du match.

Issoire est une équipe talentueuse et accrocheuse, qui ne lâche rien, un groupe de copains heureux d’être ensemble, et qui s’était fixé un objectif, celui de la montée. Mais ces gars là avaient autre chose en tête et y sont parvenus. Toute la saison, cette brillante équipe composée de joueurs exceptionnels a dominé sa poule, et en phase finale, a éliminé de grands noms du rugby fédéral.

OUI, ISSOIRE MERITE SON TITRE DE CHAMPION DE FRANCE

ISSOIRE EST ROI

Merci aux nombreux supporters venus encourager leur équipe, notre public l’a magnifiquement soutenu tout au long du match et le gagne contre son homologue, moins virulent,

Merci à tous les dirigeants de l’USI, au club-house,

Merci à la municipalité, à monsieur le Maire, pour l’énorme accueil organisé dimanche soir, et lundi soir.

Merci la Région, le Département, l’API,

Merci Sports Auvergne, la Montagne, FR3,

Merci à nos partenaires,

Aux clubs Auvergnats et d’ailleurs, qui nous ont soutenus,

Et merci à tous les licenciés, de l’école de rugby aux séniors, en passant par les U16, U18 (demi-finalistes du championnat de France), U19, éducateurs et entraîneurs.

GRAND MERCI AU STAFF SENIOR

Merci à tous.

Tous bien-sûr au challenge international Auvergne le 16 août

et début septembre tous avec nos champions pour leur premier match en Fédérale 1.

ALLEZ ALLEZ ALLEZ ALLEZ ALLEZ ISSOIRE !!!

Laisser un commentaire